Déconfinement : Paris doit assurer la transparence et la démocratie

Déconfinement : Paris doit assurer la transparence et la démocratie

Pour la première fois depuis la pandémie, et comme nous l’avons demandé par courrier à la Maire de Paris, le Conseil de Paris est convoqué le 28 avril pour une séance restreinte consacrée à la crise sanitaire et à la perspective du déconfinement progressif.

Ce débat démocratique est tout à fait indispensable, alors que les annonces du Président de la République sur une réouverture des crèches, écoles, collèges et lycées à partir du 11 mai suscitent légitimement inquiétude, incompréhension et même colère.

Les Parisiennes et Parisiens, comme les Françaises et les Français, méritent que toute la transparence soit faite sur les conditions de ce déconfinement : ce sont elles et eux qui subissent aujourd’hui le confinement, les pénuries, la maladie. Il ne peut y avoir de stratégie sanitaire sans leur adhésion ; pas d’adhésion sans transparence et débat démocratique.

Les modalités de déconfinement pour Paris doivent faire l’objet d’un débat public transparent et d’une décision collective : les Parisiennes et Parisiens doivent savoir les moyens mis en œuvre pour disposer des tests et des masques, le calendrier et les modalités envisagées.

La Ville de Paris doit assurer une totale transparence de son côté et exiger du gouvernement qu’il en fasse de même.

Dans un courrier adressé à la Maire de Paris, aux président·es de groupe et aux conseiller·es de Paris (voir ci-dessous), nous proposons que le Conseil de Paris contribue à cette transparence, en proposant l’audition d’experts épidémiologistes dans leur diversité (CNRS, INSERM, Institut Pasteur) ; puis un bilan complet des actions engagées par la Ville ; et enfin une présentation des moyens engagés par l’État.

Pour notre part, nous refuserons que nos enfants soient mis en danger pour une stratégie hasardeuse d’immunité collective ou pour sauver un point de PIB : la préservation des vies humaines doit l’emporter sur l’intérêt économique. Nous devons toutes et tous, en responsabilité et conscient·es que nous aurons à tous les niveaux à en rendre compte, n’avoir qu’une seule boussole à nos débats : la défense de l’intérêt général.

Danielle Simonnet et Vikash Dhorasoo

Consultez les mesures d’urgence proposées par Décidons Paris en cliquant ici.

Voir ci-dessous le courrier envoyé par Danielle Simonnet et Vikash Dhorasoo à la Maire de Paris, aux Président.es de groupes du Conseil de Paris et aux Conseiller.es de Paris :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *