Face au coronavirus, organisons la solidarité à Paris – Edito de Danielle Simonnet et Vikash Dhorasoo

Face au coronavirus, organisons la solidarité à Paris – Edito de Danielle Simonnet et Vikash Dhorasoo

Nous tenons à remercier celles et ceux, nous savons qu’il y en a parmi vous, qui se retrouvent en première ligne parce qu’elles et ils sont soignant·es, caissier·ères, éboueurs, agent·es du nettoyage ou des transports, pompier·es et policier·es, et nous en oublions.
Plus que jamais, l’entraide et la solidarité sont essentielles. Pour tout problème, ainsi que pour toute alerte à relayer, vous pouvez nous contacter à ce mail : contact@decidons.paris

Nous essayons dans chaque arrondissement d’organiser les chaînes de solidarité et de participer aux réseaux locaux d’entraide qui se mettent en place sur les réseaux sociaux. 

La politique ne doit pas être mise entre parenthèses pendant cette crise, alors même que ce sont les politiques imposées par les gouvernements successifs qui aggravent la situation : casse de l’hôpital public, délocalisation de la production de médicaments, de masques, de tests etc.

De manière plus générale, l’ensemble des politiques libérales et le système capitaliste lui-même doivent être remis en cause. Ce sont bien les logiques productivistes qui ont perturbé les écosystèmes, augmentant les transmissions des virus de l’animal à l’homme, puis les logiques de libre-échange qui ont provoqué la pandémie mondiale ; ce sont bien les politiques d’austérité et de réduction de l’État qui ont mis à mal tout ce qui devrait permettre d’y faire face. D’où l’enjeu d’engager une révolution écologique pour le vivant pour reprendre l’expression du parti REV qui soutient notre démarche avec la France insoumise, PEPS et Potere al Popolo.
 

Cela fait près d’un mois qu’un Conseil de ministres exceptionnel s’est tenu, consacré au coronavirus. Hélas, au lieu d’engager la production de masques, de tests, la réquisition des cliniques privées pour anticiper la sursaturation de l’hôpital public, d’étudier le report du 1er tour des élections municipales, la principale décision à la sortie fut le 49.3 pour imposer la contre réforme des retraites ! 

Nous tenons à exprimer toute notre reconnaissance aux député·es de la France Insoumise qui assument leur rôle d’interpellation, de critique et de proposition à l’Assemblée nationale, et nous vous invitons à prendre connaissance et à partager les 11 propositions qu’ils ont formulées.
Elles visent à la fois à engager une planification sanitaire pour répondre à la pandémie, à renforcer les protections sociales des plus démuni·es et à assurer la continuité de nos droits fondamentaux.

Les récentes déclarations de l’ex-ministre de la santé et candidate LREM à la mairie de Paris Agnès Buzyn, laissent penser que le Président de la République sait depuis fin janvier la gravité de la situation, et avait été notamment alerté sur l’éventuelle nécessité de reporter les élections.

Comme beaucoup, nous partageons la colère contre l’irresponsabilité de celles et ceux qui nous dirigent. Le manque de clarté et de cohérence des mesures comme des consignes n’a pas permis d’endiguer à temps la propagation du virus.
Parmi elles, le maintien de la campagne puis du premier tour a conduit à ce que les militant·es que nous sommes prennent le risque de contribuer à sa propagation, non seulement le jour du vote mais aussi lors des semaines de campagne précédentes.

Comme beaucoup, nous estimons que ce premier tour n’a aucun sens tant il fut soumis aux injonctions contradictoires « Restez chez-vous » et « Allez voter ». L’abstention historique est là pour en attester.

À cette heure, le second tour est fixé le 21 juin prochain. Toutefois le gouvernement a précisé que si les conditions sanitaires ne permettaient pas qu’il se tienne, le scrutin pourrait être intégralement refait. Nous vous tiendrons informé·es dès cette incertitude levée, et mettrons le cas échéant un dispositif de campagne de second tour pour réaliser le meilleur résultat possible dans le 20e.
Un tel écart entre les deux tours, dans un contexte général qui risque d’éclipser les enjeux de l’élection municipale, ne peut conduire qu’à renforcer le sentiment d’insincérité du scrutin.

Pour l’heure, notre priorité est de contribuer à émettre des propositions et à relayer les alertes sur les décisions urgentes à prendre à l’échelle parisienne.

Nous avons ainsi, avec la députée de Paris Danièle Obono, d’ores et déjà interpellé le gouvernement, la préfecture et la Mairie de Paris
sur la prise en charge des sans-abri dès le premier jour du confinement, sur la nécessité de prendre un arrêté pour faire arrêter tous les chantiers parisiens non indispensables.

Nous avons retransmis l’alerte des soignants de l’Hôtel-Dieu contre la décision incompréhensible de fermer ses urgences. 

Nous avons relayé les exigences des associations féministes sur l’importance de déclencher le plan été pour garantir le droit à l’IVG et d’allonger les délais.

Nous sommes intervenus pour interpeller JCDecaux et la ville afin que les sanisettes rouvrent ou soient réquisitionnées par la mairie afin de garantir un minimum d’hygiène aux personnes à la rue.

Nous avons également communiqué pour défendre la réquisition des hôtels touristiques afin de mettre à l’abri les exilé·es évacué·es d’Aubervilliers et interpellé la mairie sur la situation préoccupante des mineurs isolés étrangers suite à la fermeture du dispositif géré par la Croix Rouge les concernant.

Nous entendons poursuivre ce travail : n’hésitez pas à nous transmettre toute alerte à relayer ! 

Nous mettons d’ores et déjà à disposition une proposition de plan de mesures d’urgence, qui ont avant tout vocation à ouvrir le débat et à être enrichies en permanence à partir de vos propositions, de vos retours d’expérience, et de l’évolution de la situation.

Puisque le conseil de Paris issu des élections de 2014 voit son mandat prolongé, nous avons demandé la réunion de son assemblée sous le modèle de la tenue restreinte de l’Assemblée nationale afin de garantir la continuité démocratique. Il est important que l’assemblée parisienne se réunisse, ait accès à toutes les informations sur la situation sanitaire et sociale parisienne. 

Nous allons chaque semaine renouveler une circulaire aux signataires “Décidons Paris”.

Nous avons ouvert un formulaire (ci-dessous), afin que vous puissiez nous faire part de vos suggestions, commentaires et propositions. Et en attendant, pour toutes celles et ceux qui le peuvent : « restez chez vous » ; et aux autres, bon courage et merci !

Danielle Simonnet et Vikash Dhorasoo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *