Contre un espace public solitaire, une ville solidaire !

Contre un espace public solitaire, une ville solidaire !

Ce lundi 2 mars se déroulera une cérémonie pas comme les autres. La cérémonie des Pics d’or de la Fondation Abbé Pierre ne vise pas à féliciter, mais au contraire à condamner les dispositifs anti-SDF ou anti-mendicité qui rendent encore plus pénible et difficile le quotidien de ceux qui n’ont pas de chez-eux.

Des êtres humains, voici le salutaire rappel que propose la Fondation Abbé Pierre en organisant cette cérémonie. Les personnes vivant à la rue sont des être humains ayant des besoins humains. L’inhumanité se trouve au contraire logée au cœur de tous ces dispositifs qui empêchent des femmes et des hommes de trouver un refuge dans l’espace public. 

La politique de cette mandature aura été marquée par de profondes modifications de l’espace public parisien le plus souvent en faveur de sa marchandisation et de sa captation par des intérêts privés. Cette dérive politique de type néolibérale concerne l’espace public parisien dans ses moindres aménagements jusqu’aux emblématiques bancs de Paris dessinés par Davioud. Récemment, nous avons vu fleurir sur des placettes et des jardins une installation de « bancs » uniplaces, ou encore d’un mobilier haut incliné ne servant qu’à s’adosser et non plus à s’asseoir ou s’allonger. 

Décidons Paris refuse cette dérive du mobilier urbain individualiste interdisant le repos, le dialogue et toute forme d’échange humain, d’expression sociale ou de refuge temporaire s’inscrit dans la logique des installations anti-SDF. Nous nous engageons pour un espace public qui soit lieu de rencontres et d’échanges. Nous mettrons fin à l’installation de ce genre de mobilier urbain cassant le lien social et visant à nous orienter vers des lieux de récréation privés, à réduire nos passages et nos usages de l’espace public, et à exclure un peu plus celles et ceux qui n’ont plus que la rue. Toute proposition de mobilier urbain “innovant” devra répondre à ce même objectif fondamental de lien social, et tournée vers la diversité des usages et des publics plutôt que vers leur concurrence ou exclusion.

La cérémonie des Pics d’or est aussi l’occasion de rappeler la réalité des personnes obligées de vivre à la rue. Décidons Paris porte une politique volontariste pour en finir avec le sans-abrisme :

  • mise à disposition du foncier et du bâti  disponibles pour la construction de logements et de structures d’hébergement,
  • production de 10 00 logements par an dont au moins 200 sont réservés à des personnes à la rue, avec un accompagnement social adapté à leur demande et à leurs besoins, dans une logique du “logement d’abord”,
  • ouvertures de   lieux d’accueil   en journée pour permettre   aux personnes sans-abri de se poser, de bénéficier d’un suivi social, d’avancer dans l’obtention de leurs droits, etc. généralisée dans l’ensemble des arrondissements à hauteur des besoins,
  • inconditionnalité des dispositifs d’accueil, sans distinction du fait de la situation administrative de la personne, ses maladies ou addictions, l’état de sa santé mentale, etc, tout en permettant un accompagnement adapté à chaque situation.

Retrouvez les vidéos de Décidons Paris pour une ville solidaire :

  • Bancs individuels rue Buffon scène 1 :

  • Bancs individuels rue Buffon, scène 2 :
  • Bancs individuels rue Buffon, scène 3 :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *