Scandale du Plomb de Notre-Dame : stop aux mensonges de la mairie de Paris !

Scandale du Plomb de Notre-Dame : stop aux mensonges de la mairie de Paris !

Suite à l’incendie de Notre-Dame, 400 tonnes de plomb sont parties en poussière, soit près de 4 fois plus que les émissions annuelles de plomb dans l’atmosphère en France.

Le gouvernement et la Mairie de Paris ont menti sur l’ampleur de la contamination et laissé des enfants, des agents et le corps enseignant des crèches et écoles du secteur exposés à des seuils de plomb dix fois supérieurs au seuil d’alerte ! Aucun nettoyage en profondeur n’a été effectué sur ces sites ! L’équipe municipale parisienne a failli à sa mission de protéger les habitant-e-s. 

Pourtant, la ville avait été plus d’une fois alertée notamment par des associations. 

Danielle Simonnet est intervenue au Conseil de Paris de Juillet afin d’interpeller le gouvernement et la maire de Paris pour dénoncer l’absence scandaleuse de mesures de protection des travailleurs sur le site, l’absence d’opération large de décontamination et d’instauration du principe de précaution, l’absence d’information des riverains et de l’ensemble des travailleur-euse-s sur le secteur et l’absence de suivi des personnes contaminées. La Mairie de Paris n’a pas été et n’est pas à la hauteur. 

Décidons Paris demande :

– D’assurer le suivi des populations susceptibles d’être contaminées et pérenniser les dépistages de la contamination au plomb. 

– De confiner et décontaminer le chantier de Notre-Dame avant l’ouverture du Parvis pourtant prévu début Mars sans aucune décontamination. 

– De développer et d’internaliser un vrai service municipal de santé environnementale, avec des laboratoires publics disposant de financements suffisants pour contrôler la qualité de l’eau et de l’air, de l’ensemble de l’environnement parisien.

– Que les auteurs de ce terrible mensonge mettant en danger la santé de tant d’enfants et d’adultes rendent des comptes : du maire du 4e Ariel Weil ainsi que la majorité et ses adjoint-e-s, Anne Souyris l’adjointe à la santé, Sandrine Charnoz déléguée à la petite enfance et Patrick Bloche, adjoint à l’éducation jusqu’à la maire de Paris Anne Hidalgo. Pourquoi ce mensonge a-t-il été commis ? Pourquoi la majorité municipale et gouvernementale ont-elles privilégié l’attractivité touristique sur la santé et l’image de marque commerciale au détriment de la vérité et de l’intérêt général ?

Vikash Dhorasoo et Danielle Simonnet, candidat-es à la mairie de Paris pour Décidons Paris

Patricia Pol et Thomas Luquet, binôme candidat-es Décidons Paris sur Paris-Centre

Victoire Diethelm et Hedi Reghioui, binôme candidat-es Décidons Paris dans le cinquième arrondissement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *