Soutenons la mobilisation contre la fermeture du cinéma la Clef !

Soutenons la mobilisation contre la fermeture du cinéma la Clef !

Le cinéma La Clef a été fermé au printemps 2018, sous prétexte qu’il n’était plus rentable. Il faut savoir que seulement 30% de sa surface était utilisée, et que le lieu, propriété d’un comité d’entreprise de la Caisse d’Épargne, n’avait pas trouvé repreneur après la décision de le fermer. Suite à cela, deux ex-programmateurs, Nicolas et Dounia ont présenté un projet pour racheter le cinéma. Ce projet n’avait pas été accepté dans la mesure où ils n’avaient pas pu être prêts à la date du 12 juin, et dans la mesure où des clauses avaient été ajoutées au contrat par le comité d’entreprise de la Caisse d’Épargne ayant entraîné un retrait de certains investisseurs.

La Clef est un lieu à part au moins pour deux raisons : c’est le dernier cinéma associatif de Paris, et c’est un lieu auquel les habitant.e.s du quartier sont très attachés, comme en témoigne l’existence du collectif « Laissez nous la Clef ». Depuis le 20 septembre 2019, l’association « Home cinéma » fait revivre le lieu par une occupation citoyenne pacifique. Que ce soit de son existence « officielle » ou à présent, la Clef soutient de nombreux festivals, des réalisateurs débutants ou confirmés, et diffuse des films de différents formats, des films indépendants et expérimentaux, des films militants, des films en lien avec l’actualité…

La Clef est bien plus qu’un simple cinéma : dans ses locaux se trouve une chambre noire, des liens existent avec les étudiant.e.s en cinéma de Censier (Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3). Le projet de pouvoir produire des films (étalonnage, montage…) en fait également un lieu unique dans Paris et nécessaire à la diversité des lieux et des pratiques culturels. Au regard de toutes ces réalisations, les projets envisagés sont effrayants : en faire un théâtre de boulevard privé avec penthouse… C’est très clairement renoncer à cette diversité culturelle pour vendre ce lieu au plus offrant ! On peut citer la très juste formulation de la société des réalisateurs de films dans son soutien aux occupant-e-s de la Clef : « Si La Clef venait à disparaître, nous perdrions un symbole et un lieu essentiel à l’heure où l’exploitation en salles se concentre et s’uniformise, à Paris et ailleurs. Nous verrions le calcul de rentabilité et la privatisation du paysage culturel l’emporter sur tout le reste ».

La stratégie de pourrissement » qui est celle du CSE (comité social et économique) de la Caisse d’Epargne est tout à fait scandaleuse. Nous demandons dès lors à la Mairie de Paris de tout mettre en œuvre pour pérenniser l’existence de ce tiers-lieu culturel non-marchand. Nous lui demandons de considérer l’expropriation pour pérenniser l’existence de ce tiers-lieu culturel non-marchand.

Nous nous engagerons, une fois élus :

Contre la fermeture de tous les lieux culturels publics et/ou associatifs et nous garantirons qu’il n’y ait pas de perte en espace et en propositions lors de transitions nécessaires.

Nous créerons également des structures d’accompagnement des tiers-lieux non-marchands, afin de fournir un interlocuteur public à ces structures d’intérêt général et de leur permettre de se développer et de se pérenniser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *